ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Tout ce qu'il faut savoir

Tout ce qu’il faut savoir – L’économie circulaire – Faire plus et mieux en utilisant moins (Partie 3/3)

economie-circulaire-vignette

L’économie circulaire – Faire plus et mieux en utilisant moins (3/3)

Image source ADEME

Le fonctionnement de l’économie circulaire

Précédemment, nous avons vu les origines, les définitions de ce nouveau concept économique qu’est l’Economie Circulaire, aujourd’hui, pour terminer notre chronique, nous vous proposons de nous attarder sur son fonctionnement, quels sont ses acteurs et ses domaines d’activité.

Les acteurs de l’économie sociale et solidaire

Qui sont les acteurs de l’économie circulaire ?

Ce sont tous les acteurs de la société aussi bien les citoyens, les entreprises que les pouvoirs publics.

En effet, les citoyens en adoptant un comportement plus responsable, en accédant à des services innovants et à de nouvelles sources de revenus participeront en premier lieu à la dynamique de l’économie circulaire

Les entreprises en : réduisant les coûts (avec la réutilisation), bénéficiant d’un approvisionnement durable, et en anticipant les contraintes économiques futures participeront eux-aussi à cette nouvelle dynamique.

Les pouvoirs publics également, en préservant l’environnement, en créant des opportunités d’emplois, en relocalisant certaines productions. Mais aussi en luttant contre les risques d’épuisement des ressources naturelles, et en dynamisant les marchés intérieurs.

L’économie circulaire joue également son rôle dans toutes les politiques territoriales de notre pays. En effet, ces politiques ont un rôle crucial à jouer en termes d’organisation et de favorisation de l’économie circulaire.

Comment fonctionne l’économie circulaire et sur quels principes ?

Nous venons de voir que l’économie circulaire propose un nouveau modèle de société qui utilise et optimise les stocks et les flux de matières, d’énergie et de déchets et vise ainsi à l’efficience de l’utilisation des ressources. Elle repose d’ailleurs sur plusieurs principes : l’éco-conception, l’écologie industrielle et territoriale, l’économie de la fonctionnalité, le réemploi, la réutilisation, la réparation et le recyclage qui sont autant d’activités qu’elle propose de développer :

  • L’éco-conception : il s’agit de prendre en compte les impacts environnementaux sur l’ensemble du cycle de vie d’un produit et les intégrer dès le moment de sa conception ;
  • L’écologie industrielle et territoriale : c’est la mise en place d’un mode d’organisation industrielle sur un même territoire caractérisé par une gestion optimisée des stocks et des flux de matières, de l’énergie et des services ;
  • L’économie de la fonctionnalité : il faut privilégier l’usage à la possession, vendre un service plutôt qu’un bien ;
  • Le réemploi : il s’agit de remettre dans le circuit économique des produits qui ne correspondent plus aux besoins premiers du consommateur ;
  • La réutilisation : réutiliser certains déchets ou certaines parties du déchet encore en état de fonctionnement dans l’élaboration de nouveaux produits ;
  • La réparation : redonner une deuxième vie aux biens en panne ;
  • Et enfin le recyclage : réutiliser les matières issues des déchets.

Au vu de notre exposé, nous pouvons affirmer que l’économie circulaire a des impacts au niveau de l’environnement, de l’économie, et même au niveau social. Les objectifs premiers de l’économie circulaire sont de diminuer le prélèvement des ressources, de réduire la production de déchets et de restreindre la consommation d’énergie. Elle doit participer également au redressement productif de la France.

En effet, outre les bénéfices écologiques, cette activité émergente est créatrice de richesse et d’emplois (y compris ceux relevant du champ de l’économie sociale et solidaire) sur l’ensemble du territoire et son développement doit permettre à la France de retirer un avantage compétitif dans le contexte de la mondialisation.

L’économie circulaire solidaire tend d’ailleurs à se développer avec l’écologie industrielle et territoriale qui se concrétise par la mise en commun volontaire de ressources par des acteurs économiques d’un territoire, en vue de les économiser ou d’en améliorer la productivité : partage d’infrastructures, d’équipements (réseaux de chaleur, outils ou espaces de production…), de services (gestion collective des déchets, plans de déplacements inter-entreprises…), de matières (le rebut de production de l’un peut être utilisé comme matière secondaire par un autre…)…

Dans les Hautes Pyrénées, nous comptons de plus en plus d’entreprises qui, en tout ou partie, sont de vrais acteurs de l’économie circulaire, dont Végéplast à Bazet, une entreprise qui dispose du Label French Tech.

Ecocircu1-1605

Conclusion

Alors que l’association Halte à l’Obsolescence Programmée vient de déposer une plainte à l’encontre d’Apple et des fabricants d’imprimantes (HP, Canon, Brother et Epson) en considérant que l’obsolescence programmée est un délit, il semble bien qu’il y ait une réelle prise de conscience dans notre société. Elle se concrétise par des modifications dans nos modes de fonctionnement et nos comportements, qui s’inscrivent dans le développement durable et la protection de l’environnement.

Economie circulaire ? Economie sociale et solidaire ? Il est indéniable que ces deux types de concepts fonctionnement de manière interactive. Bien qu’ayant des origines et des objectifs différents, elles ont de nombreux liens en commun, et s’enrichissent mutuellement.

Aussi, à partir de la semaine prochaine, nous nous proposons de vous présenter une note de synthèse sur l’Economie Sociale et Solidaire (ESS).

BONUS :

https://institut-economie-circulaire.fr/

https://www.economiecirculaire.org/

https://www.economiecirculaire.org/articles/h/cooperatives-et-economie-circulaire-coop-de-france.html

http://www.ademe.fr/expertises/economie-circulaire

https://youtu.be/QG7j-lb9qC0

http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/fiche-technique-economie-circulaire-oct-2014.pdf

http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/panorama-deuxieme-vie-201711-synthese.pdf

http://www.touleco-green.fr/En-Occitanie-l-economie-circulaire-n-est-plus-un-concept-mais,20147

https://www.economiecirculaire.org/articles/h/5-eme-colloque-dechets-en-occitanie-a-toulouse.html

http://www.institutmontaigne.org/publications/economie-circulaire-reconcilier-croissance-et-environnement

https://www.consultation-economie-circulaire.gouv.fr/

https://institut-economie-circulaire.fr/wp-content/uploads/2018/03/plaidoyer-economie-circulaire.pdf

http://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/na46_economie_circulaire_07042016_finale-web.pdf

http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/fileadmin/documents/Produits_editoriaux/Publications/Datalab/2017/datalab-18-economie-circulaire-edition-2017-c.pdf

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s