ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Articles

Verbatim de la réunion publique du 22 septembre 2018 – Partie 1/2

Flyer

Comme nous nous y étions engagés, nous vous proposons la synthèse de la réunion publique du 22 septembre lors de laquelle a été dévoilée la synthèse de l’enquête citoyenne lancée au mois de mai par notre cercle de réflexion « Rebâtir Ensemble le Meilleur pour Lourdes ».

Afin que la lecture de ce verbatim ne soit pas trop fastidieuse, nous allons le scinder en deux parties distinctes :

  • La première reprendra les textes d’introduction et le diaporama illustrant la synthèse des réponses des participants au questionnaire ;
  • La seconde, quant à elle, sera consacrée à la synthèse des échanges lors du débat avec les participants.

Introduction de Marie-Agnès Staricky, Présidente.

« Bonsoir à toutes et à tous,

Merci à vous, de vous être déplacés ce soir alors que nous sommes un samedi, qu’il fait beau et chaud, et que juste à côté de tentantes buvettes sont installées.

Merci donc d’avoir eu le courage de venir à cette réunion publique. En effet, il s’agit bien d’une réunion publique ouverte à toutes et à tous. A ce sujet, je tiens à préciser que tous les représentants d’associations de commerçants ont été rencontrés et invités, une invitation a été adressée à tous les syndicats d’hôteliers ainsi qu’aux représentants des formations politiques présentes à Lourdes, sans oublier par courtoisie madame la Préfète et monsieur le Président de la Grande Agglo, dont comme vous le savez Lourdes fait partie.

A leur demande, je vous prie d’excuser l’absence de madame la Préfète, monsieur le Président de la Grande Agglo, madame la présidente du CCAL ainsi que madame l’adjointe au maire de la Ville de Lourdes en charge du Commerce.

Je dois également remercier la Ville de Lourdes pour la mise à disposition de cette salle dans ce lieu de rassemblements culturels et festifs de notre Cité qu’est le Palais des Congrès. Comme nombre de monuments de notre ville ce dernier a une histoire particulière. En effet, ancien Palais de Justice, ce bâtiment a su se transformer, se moderniser au fil des années et s’adapter à l’évolution des demandes. C’est pourquoi, il nous a semblé évident de vous y convier ce soir pour vous dévoiler la synthèse de notre enquête citoyenne consacrée à la redynamisation de notre centre-ville.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je voudrais tout d’abord vous présenter en quelques mots le cercle de réflexion « Rebâtir, Ensemble, le meilleur pour Lourdes » ou plus simplement « REM Lourdes » que j’ai créé avec quelques amis au début de l’année.

Créer un Cercle de Réflexion sous la forme d’une association à but non lucratif, c’est faire le choix d’un engagement indépendant, en dehors des structures politiques et des clivages, faisant fi des enjeux de pouvoir.

En son sein chacun est libre de s’exprimer pour qu’enfin soit replacé le débat sur le terrain des idées et non plus sur celui des ambitions politiques personnelles. Le tout dans le respect de notre charte éthique. Si vous le souhaitez, vous pourrez en découvrir le contenu, quelques exemplaires sont à votre disposition.

Notre association repose sur trois piliers fondamentaux :

  • comprendre,
  • anticiper,
  • préparer.

Nos mots clefs sont :

  • réagir,
  • débattre,
  • proposer,
  • partager en toute liberté.

Nous avons pour ambition de promouvoir et partager une réflexion avec le plus grand nombre, grâce à des travaux et des études pluridisciplinaires portant sur les grands thèmes du débat public local, national et international.

Au départ, je dois vous avouer que peu de personnes croyaient en notre projet, le qualifiant à souhait « d’inutile », « ça c’est peut-être bien à Paris mais ici à quoi ça va servir ! », « ça ne marchera jamais », ou pire encore « c’est bidon, ils se préparent pour les municipales ».

Mais grâce au soutien fidèle de nombreux citoyens concernés nous avons pu mener cette formidable aventure et nous avons connu, en neufs mois d’existence, de belles réalisations.

Notamment, en multipliant par cinq le nombre d’adhérents et de donateurs, en rédigeant plus d’une centaine d’articles sur des thèmes aussi variés que la Grande Agglo, la presse aujourd’hui, la laïcité, les mécanismes des crises financières, la réforme des retraites, le statut du cheminot, la crise au Vénézuela, l’Economie Sociale et Solidaire, la Permaculture, l’Economie circulaire, ou encore le projet Action Cœur de Ville…mais aussi en publiant une revue de presse hebdomadaire.

Je peux déjà vous l’annoncer, notre prochaine chronique sera consacrée aux élections européennes et au budget de l’Europe. Ces articles sont d’ailleurs tous disponibles, en accès libre, via notre site Internet. A ce jour, ils comptabilisent déjà 8 000 vues ! Preuve du grand intérêt que vous portez à ces thèmes issus du débat public, et que nous essayons de rendre plus accessibles.

Nous avons également développé un partenariat étroit avec le mouvement national « Les Engagés ! » dont Brahim Nogueira pourra vous parler, car c’est un mouvement pour les jeunes dont il est le représentant à Lourdes.

Enfin, en l’espace de quelques mois, nous avons rencontré lors de leurs déplacements dans notre région, trois membres du Gouvernement : Elisabeth Borne – ministre des Transports, Nicole Belloubet – garde des Sceaux, ainsi que Benjamin Griveaux, porte-parole du Gouvernement. Ces rencontres nous ont permis non seulement de faire connaître notre association et ses travaux mais aussi de porter la voix de notre territoire au plus haut de l’Etat.

Au niveau local, nous avons participé à des échanges avec les représentants des syndicats agricoles sur le thème de la permaculture, l’économie circulaire dans l’élevage, la méthanisation.

Enfin, à la suite de notre article consacré au Plan Action Cœur de Ville dans le cadre duquel, comme vous le savez, notre ville de Lourdes a été sélectionnée, nous avons lancé, en mai dernier, une enquête publique sur le thème de la redynamisation du centre-ville. Une enquête publique qui ne soit pas organisée par une municipalité, un parti politique ou encore un institut de sondage, ici à Lourdes, c’était un pari un peu fou.

En effet, à l’époque, nous étions loin d’imaginer que vous seriez aussi nombreux à y participer. Vous êtes très exactement 579 à avoir répondu à notre questionnaire en ligne. J’en profite pour remercier les participants qui sont peut-être présents ici ce soir, pour la qualité de leurs réponses lesquelles nous ont permis d’établir la synthèse que nous allons vous présenter.

A la suite de cette présentation, nous vous proposerons un temps d’échange.

Effectivement, nous souhaitons que cette rencontre soit un réel moment d’échanges spontanés et libérés. Aussi, nous veillerons à ce que chacun puisse s’exprimer librement.

Je passe maintenant la parole à Brahim Nogueira, notre vice-président et je vous souhaite, à toutes et à tous, une très bonne conférence. »

Intervention de Brahim Nogueira, Vice-président.

« Merci Marie-Agnès et bonsoir à toutes et à tous !

C’est un honneur de vous accueillir aussi nombreux ce soir au Palais des Congrès de Lourdes pour évoquer un thème ô combien important pour notre ville : celui de la redynamisation du centre-ville.

Comme l’a rappelé Marie-Agnès Staricky, cette rencontre est organisée par le cercle de réflexion REM Lourdes au sein duquel je m’implique en qualité de vice-président depuis sa fondation.

Pour me présenter rapidement je suis donc Brahim Nogueira et je suis un jeune originaire de Lourdes, actuellement étudiant.

Alors pourquoi ai-je décidé de participer à ce cercle de réflexion ?

Et bien, car d’autant que je m’en souvienne, j’ai toujours apprécié les rencontres et les débats citoyens qui permettent à mon sens une expression libre de différents modes de pensées et qui surtout, servent l’intérêt de notre ville.

C’est justement mon profond attachement pour Lourdes qui me conduit aujourd’hui à m’investir pleinement au sein de cette structure inédite afin de défendre et mettre en application les valeurs que je trouvais jadis nobles étant plus jeune et qui aujourd’hui me paraissent urgentes à réanimer dans notre cité.

Celles de la réflexion, de l’intelligence collective et du respect des personnes ainsi que de leurs opinions. En ce sens je crois bon de rappeler la citation de Jules Romain, écrivain et membre de l’Académie française qui énonçait la chose suivante :  « une démocratie c’est d’abord une façon de vivre, où les gens osent se communiquer les choses importantes et où ils se sentent le droit de parler comme des adultes et non comme des enfants dissimulés ».

Plus modestement, j’espère donc que l’initiative que nous portons collectivement permettra à nombre de nos concitoyens de s’impliquer plus activement dans la chose publique en débutant par échanger ce soir ensemble.

Pour être honnête avec vous, j’attendais cette soirée avec beaucoup d’impatience car je reste impressionné de la qualité des réponses que nous avons récoltées à notre questionnaire. Cela montre déjà que vous êtes nombreux à rester mobilisés, concernés et impliqués pour l’avenir de Lourdes.

C’est donc pour moi un véritable plaisir de pouvoir échanger avec vous et vous rencontrer plus longuement que lors de nos différentes opérations de tractage un peu partout en ville.

Pour évoquer le thème qui nous intéresse ce soir, à savoir la redynamisation du centre-ville de Lourdes, il n’aura échappé à personne que le cœur de notre ville est aujourd’hui mis à rude épreuve.

En ce sens, il n’est pas rare pour ne pas dire fréquent de parler de désertification des commerces du centre-ville ou encore de la fin des « petits commerces ». Il est donc urgent de dresser l’état des lieux de notre cœur de ville, un constat objectif et c’est pourquoi nous aurons l’occasion de revenir sur quelques chiffres qui illustrent les réalités économiques et sociales de notre ville. Mais au-delà de ce constat nécessaire, nous irons ce soir plus loin en associant votre parole, qui fut très riche à ce sujet.

Alors avant de débuter, il peut être intéressant de se questionner pour savoir comment finalement, nous en sommes arrivés là ? En d’autres termes, pourquoi l’attractivité originelle des cœurs de ville, puisque le problème que nous identifions ce soir tend à se généraliser un peu partout en France, s’effrite-t-elle aujourd’hui ?

A cette question, plusieurs réponses sont souvent apportées et, sans rentrer dans les détails, nous pouvons évoquer l’étalement urbain qui d’une certaine manière offre une nouvelle dynamique à nos territoires mais qui, inévitablement, déplace le point de gravité de nos villes vers la périphérie. On peut par exemple évoquer l’expansion des grandes surfaces en périphérie de notre ville, qui attirent beaucoup de clients et qui concurrencent directement notre cœur de ville.

D’ailleurs, un des facteurs d’aggravation de ce phénomène d’expansion urbaine fut sans doute la généralisation dans les années 70 de nouveaux moyens de locomotions : l’automobile qui est devenue accessible à un panel beaucoup plus large que lors des années et siècles passés. S’en est suivi un fort développement de nouvelles infrastructures routières pour porter ce nouveau flot d’habitants, de consommateurs etc.

Lourdes n’y échappe donc pas et sa géographie prouve, comme partout ailleurs, que l’extension se fait par la périphérie et les grands pôles voisins comme Tarbes ou même Toulouse.

Pour tirer son épingle du jeu, le tourisme continue d’être une solution clef mais suffit-elle pour autant ? Surtout dans un contexte où les nouvelles générations ceux qu’on appelle désormais les « millennials » ou encore « la génération Y », ont révolutionné les manières de consommer et sont à l’origine de profondes transformations de nos habitudes d’achats.

La solution a tous ces problèmes ne sera évidemment pas énoncée ce soir, ce serait beaucoup trop prétentieux de vous dire qu’avec un simple questionnaire nous avons réussi à établir un vaste plan pour redynamiser le centre-ville. Pour autant, il est indéniable que c’est en associant votre parole, vous qui êtes à la fois consommateurs, résidents, travailleurs et touristes lorsque votre temps vous le permet, que nous pourrons dégager une vision à 360° en éliminant toute forme d’idéologie politique, pour venir en aide à notre ville.

Ce travail collectif permettra je l’espère de faire dire à chacun : non, notre centre-ville n’est pas mort et de nouvelles voies d’engagements et d’actions permettront de remédier à la situation que nous connaissons actuellement. »

Diaporama

1 – Introduction

1

2

3

 

4

 

5

 

 

 

7

 

8

2 – Présentation de la ville de Lourdes via les données de l’INSEE au 28 juin 2018

9

 

10

 

12

 

13

14

15

 

16

17

3 – La vision et les propositions des 579 participants

18

19

20

21

22

23

24

25

A suivre, la semaine prochaine, la deuxième partie de ce verbatim qui sera consacrée aux débats qui suivirent la présentation supra et qui ont duré quarante minutes.

1_bis

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s