ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Revue de presse

Revue de presse du 24 mai 2018 – Notre Sélection

France

Politique – Economie – Social

https://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2018/05/23/virginia-rometty-pdg-d-ibm-nous-allons-creer-1-800-emplois-en-france_5303293_3234.html

https://abonnes.lemonde.fr/economie-francaise/article/2018/05/23/la-commission-europeenne-propose-de-sortir-la-france-de-la-procedure-pour-deficit-excessif_5303257_1656968.html

http://www.liberation.fr/france/2018/05/23/darmanin-dit-non-a-la-baisse-des-aides-sociales-evoquee-par-le-maire_1652031

https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/23/parcoursup-plus-de-la-moitie-des-candidats-ont-recu-au-moins-une-reponse-positive_a_23441328/?utm_hp_ref=fr-homepage

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/greve-a-la-sncf/cheminots-95-contre-la-reforme_2766195.html

Inclusion – Santé – Ethique

https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/23/uber-renforce-la-protection-sociale-gratuite-de-ses-chauffeurs-en-france-et-letend-au-reste-de-leurope_a_23441713/?utm_hp_ref=fr-homepage

https://www.lesechos.fr/politique-societe/regions/0301705587586-banlieues-ce-que-macron-a-promis-2177677.php

https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Ethique/Euthanasie-quand-pro-anti-rencontrent-2018-05-23-1200941151?from_univers=lacroix

https://abonnes.lemonde.fr/societe/article/2018/05/16/comment-la-france-maltraite-ses-vieux_5299860_3224.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/gouvernement-vers-un-report-de-l-interdiction-du-glyphosate_2766061.html

Environnement – Culture – Patrimoine

https://abonnes.lemonde.fr/culture/article/2018/05/23/philip-roth-en-cinq-livres-incontournables_5303368_3246.html

https://abonnes.lemonde.fr/livres/article/2018/05/21/edouard-louis-ou-l-art-de-la-confrontation_5302190_3260.html

https://www.nouvelobs.com/societe/20180522.OBS7019/plastique-la-guerre-est-declaree.html

Divers

https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0301710454056-les-marches-sous-pression-2178012.php

Région Occitanie

http://www.lefigaro.fr/conso/2018/05/23/20010-20180523ARTFIG00270-des-deputes-veulent-inscrire-dans-la-loi-l-appellation-chocolatine.php

https://www.ladepeche.fr/article/2018/05/23/2803073-un-projet-ambitieux-d-ecoquartier.html

https://www.ladepeche.fr/article/2018/05/23/2802879-sante-un-diagnostic-plus-que-reserve.html

Europe

http://www.liberation.fr/debats/2018/05/23/italie-la-lutte-pour-une-autre-europe-vient-vraiment-de-commencer_1651852

https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/22/le-brexit-a-coute-1000-euros-a-chaque-foyer-britannique-selon-la-banque-dangleterre_a_23440992/?utm_hp_ref=fr-international

https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-20-mai-2018

https://www.francetvinfo.fr/internet/reseaux-sociaux/facebook/mark-zuckerberg-au-parlement-europeen-un-evenement-symbolique_2764117.html

International

http://www.rtl.fr/culture/medias-people/mariage-de-meghan-et-harry-comment-la-culture-afro-americaine-a-ete-mise-a-l-honneur-7793467138

http://www.lefigaro.fr/international/2018/05/22/01003-20180522ARTFIG00304-donald-trump-entretient-le-doute-sur-sa-rencontre-avec-kim-jong-un.php

http://www.lefigaro.fr/international/2018/05/22/01003-20180522ARTFIG00275-espagne-podemos-eclabousse-par-la-villa-de-son-chef.php

http://www.lepoint.fr/monde/netanyahu-est-une-machine-a-fabriquer-des-ennemis-pour-israel-18-05-2018-2219456_24.php#xtmc=israel&xtnp=1&xtcr=3

https://www.lemonde.fr/europe/article/2018/05/25/en-russie-macron-veut-avancer-avec-poutine-malgre-les-incomprehensions_5304165_3214.html

ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Articles

La Ministre des transports Elisabeth Borne en visite à Toulouse

Dans le cadre d’une opération intitulée : « Les rencontres du Gouvernement », une trentaine de ministres ont animé des réunions publiques dans plusieurs villes de France jeudi dernier pour « répondre aux questions que les gens se posent » sur l’action gouvernementale, selon le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

C’est à cette occasion que Brahim Nogueira, Vice-President du cercle de Réflexion REM LOURDES s’est rendu à la Préfecture de Haute-Garonne à Toulouse, lieu de la rencontre, afin de poser ses questions et nous représenter face à la Ministre et au Maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, présent pour l’occasion.

Les échanges ont duré plusieurs heures et ont permis de soulever des sujets aussi divers qu’intéressants. De la réforme de la SNCF à la situation d’Air France, en passant par la mise en place d’un Plan Vélo national ou encore la redynamisation des centres-villes…

Elisabeth Borne a tenu à échanger longuement avec le public, venu nombreux et qui était représentatif de la société civile. Plusieurs réponses ont ainsi pu être apportées. En ce sens, la Ministre a confirmé la mise en place prochaine de la ligne LGV reliant Toulouse à Bordeaux, attendue de longue date dans la ville rose.

Elle a également évoqué ses priorités : le financement d’alternatives à l’automobile (Plan Vélo, véhicules électriques) ainsi que des investissements productifs dans le réseau SNCF afin de pallier le retard accumulé dans l’entretien et la modernisation de certaines voies.

L’ancienne présidente de la RATP a ensuite répondu aux interrogations soulevées par Brahim Nogueira au sujet de la redynamisation des centres-villes. Ce dernier a en effet souhaité porter la voix de notre territoire en évoquant la situation de notre ville et particulièrement de son centre. Les échanges se sont alors poursuivis à propos du projet « Coeur de ville » initié par le Gouvernement et qui prévoit des moyens accrus pour 222 villes dont Lourdes, afin de tout faire pour redynamiser le centre-ville.

« Actuellement je n’ai eu connaissance d’aucun projet porté par la municipalité de Lourdes dans le cadre de l’action Coeur de ville. Bien sûr le gouvernement sera là pour appuyer une démarche et sera à vos côtés puisque la redynamisation du centre-ville est d’une grande importance » a déclaré Elisabeth Borne à ce sujet.

Dont acte. Le gouvernement accompagnera Lourdes dans ce projet Coeur de Ville. Gageons que la municipalité engage une démarche ambitieuse à ce sujet…

Pour rappel le Projet Coeur de ville c’est plus de 5 milliards d’euros mobilisés par le gouvernement afin de :

• Développer une nouvelle offre commerciale en centre-ville et rééquilibrer les conditions d’implantation avec la périphérie.

• Accompagner les commerçants dans la transition numérique et la mise en place de « e-services » de qualité.

• Simplifier les démarches et centraliser les demandes de financement des projets.

• Dispenser les commerces de demandes d’autorisation auprès de la Commission départementale pour s’implanter en centre-ville.

• Lancer un concours international invitant des architectes, des paysagistes et des designers à « Réinventer les cœurs de ville ».

Pour plus d’informations à ce sujet vous pouvez consulter notre article :

https://www.google.fr/amp/s/remlourdes65.com/2018/04/05/action-coeur-de-ville-inventons-les-territoires-de-demain/amp/

Dans ce cadre, Lourdes a donc la possibilité de se réinventer et de redynamiser son centre-ville. C’est pourquoi nous ferons tout pour faire en sorte que notre ville ne passe pas à côté de cette opportunité, en faisant des propositions concrètes directement au gouvernement et à la mairie.

Pour ce faire, nous souhaitons associer un maximum de citoyens et vous proposons d’établir un compte rendu de notre consultation publique qui connaît un succès formidable avec plusieurs centaines de réponses constructives pour redynamiser notre centre-ville.

Si ce n’est pas encore fait vous pouvez d’ailleurs participer à notre consultation juste ici : https://goo.gl/forms/cAeehWHipCcJnP2I2

Dans quelques jours nous ne manquerons donc pas de vous convier à cette conférence organisée par nos soins, qui aura lieu mi-juin à Lourdes, et, qui permettra de faire la synthèse de ce questionnaire. Nous espérons vous y voir nombreux.

En attendant vous retrouverez demain la suite de notre chronique consacrée à l’économie sociale et solidaire !

Merci pour vos nombreux messages de soutien et votre fidélité !

⁃ L’équipe du cercle de réflexion « Rebâtir Ensemble le Meilleur pour Lourdes »

ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Articles

Redynamisons notre centre-ville ! Questionnaire

Participez à notre questionnaire ci-dessous, pour donner votre avis à propos du centre-ville de Lourdes !

Le lien se trouve ici : https://goo.gl/forms/cAeehWHipCcJnP2I2

Malgré son potentiel, ses atouts géographiques, humains, culturels et cultuels, la ville de Lourdes ne se porte pas bien et son centre-ville est dans un état préoccupant. Les fermetures se succèdent, les petits commerces peinent à faire face au développement des grandes surfaces en périphérie.

Aux commerces, ajoutons les habitations privées : délabrées, abandonnées, squattées avec bien sûr tous les risques inhérents à de telles situations. La perte d’attractivité de notre ville est patente et trop peu d’actions sont entreprises pour innover et proposer des solutions originales, efficaces…

Le Cercle de réflexion « Rebâtir, Ensemble, le Meilleur pour Lourdes » – « REMLourdes » souhaite réagir et faire des propositions auxquelles nous souhaitons associer le plus grand nombre.

Via notre blog nous vous avons déjà présenté le projet « Cœur de Ville » initié par le Gouvernement et qui tend à réinventer les territoires de demain, à redonner vie aux centres-villes. Tarbes et Lourdes ont été sélectionnées et bénéficieront prochainement de moyens accrus.

Pour plus d’informations sur ce plan « Cœur de Ville », rendez-vous sur :

https://remlourdes65.com/2018/04/05/action-coeur-de-ville-inventons-les-territoires-de-demain/

Ce projet peut être une réelle opportunité pour notre ville de se réinventer et de se redynamiser.

C’est pourquoi, nous lançons cette première consultation publique afin de recueillir vos suggestions, par le biais du questionnaire ci-dessous, que nous vous proposons de compléter.

Nous vous remercions du temps que vous consacrerez à cette enquête dont nous ne manquerons pas de vous présenter la synthèse.

Le lien du questionnaire, répondez-y en donnant votre avis sur le centre-ville de Lourdes et partagez notre initiative :

httpss://goo.gl/forms/cAeehWHipCcJnP2I2

– L’équipe du cercle de réflexion REMLourdes

ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Articles

Redynamisons notre centre-ville ! Participez à notre questionnaire

Participez à notre questionnaire ci-dessous, pour donner votre avis à propos du centre-ville de Lourdes !

Le lien se trouve ici : https://goo.gl/forms/cAeehWHipCcJnP2I2

Malgré son potentiel, ses atouts géographiques, humains, culturels et cultuels, la ville de Lourdes ne se porte pas bien et son centre-ville est dans un état préoccupant. Les fermetures se succèdent, les petits commerces peinent à faire face au développement des grandes surfaces en périphérie.

Aux commerces, ajoutons les habitations privées : délabrées, abandonnées, squattées avec bien sûr tous les risques inhérents à de telles situations. La perte d’attractivité de notre ville est patente et trop peu d’actions sont entreprises pour innover et proposer des solutions originales, efficaces…

Le Cercle de réflexion « Rebâtir, Ensemble, le Meilleur pour Lourdes » – « REMLourdes » souhaite réagir et faire des propositions auxquelles nous souhaitons associer le plus grand nombre.Via notre blog nous vous avons déjà présenté le projet « Cœur de Ville » initié par le Gouvernement et qui tend à réinventer les territoires de demain, à redonner vie aux centres-villes. Tarbes et Lourdes ont été sélectionnées et bénéficieront prochainement de moyens accrus.

Pour plus d’informations sur ce plan « Cœur de Ville », rendez-vous sur notre article  : https://remlourdes65.com/2018/04/05/action-coeur-de-ville-inventons-les-territoires-de-demain/

Ce projet peut être une réelle opportunité pour notre ville de se réinventer et de se redynamiser.

C’est pourquoi, nous lançons cette première consultation publique afin de recueillir vos suggestions, par le biais du questionnaire ci-dessous, que nous vous proposons de compléter.

Nous vous remercions du temps que vous consacrerez à cette enquête dont nous ne manquerons pas de vous présenter la synthèse.

Voici le lien du questionnaire, répondez-y en donnant votre avis sur le centre-ville de Lourdes et partagez notre initiative : https://goo.gl/forms/cAeehWHipCcJnP2I2

-L’équipe du cercle de réflexion REMLourdes

ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Articles

Un nouveau partenariat pour notre Cercle de Réflexion !

Le Cercle de Réflexion Rebâtir, Ensemble, le Meilleur pour Lourdes est heureux de vous informer de la naissance d’un partenariat avec le mouvement citoyen « Les Engagés! ».

Il s’agit d’un mouvement national porté par des jeunes lycéens, étudiants et jeunes professionnels de France et de l’étranger, passionnés de politique, qui promeuvent ensemble l’engagement citoyen. Plusieurs antennes du mouvement existent déjà à : Bordeaux, Dijon, Paris, Aurillac ou encore Yaoundé au Cameroun.

Notre jeune vice-président Brahim NOGUEIRA animeraprochainement l’antenne lourdaise du mouvement « Les Engagés! » avec lequel nous développerons plusieurs projets, notamment de nombreux débats publics.

Comment est né ce mouvement citoyen « Les Engagés » ?

Il est d’abord né d’un constat, posé par Grégoire Cazcarra fondateur du mouvement et actuellement étudiant à Sciences-Po Paris : près de 30% des moins de 35 ans ne se sont pas déplacés pour le premier tour de la dernière élection présidentielle. Les chiffres sont là : les jeunes ne croient plus en la politique. Ils ne croient plus en nos dirigeants. Ils ne croient plus en l’avenir. Pour certains, ils ne croient plus en la France.

Mais il est aussi né d’une volonté : promouvoir l’engagement des jeunes citoyens. La jeunesse, c’est une rencontre entre deux moments de notre vie qui sont sur le point de se succéder : chaque jeune voit le monde avec le regard encore neuf de l’enfant qu’il n’est plus, et la raison déjà formée de l’adulte qu’il n’est pas encore.

A la jeunesse revient donc, aujourd’hui comme de tout temps, la tâche ô combien difficile de redécouvrir le monde, et de le renouveler, ne serait-ce qu’en portant sur lui un regard neuf ; naïf peut-être, utopique sans doute, mais précieux parce que pas encore habitué ni résigné.

Hélas, pourtant, l’image de la nouvelle génération renvoyée par les médias n’est bien souvent que l’accumulation de stéréotypes : désabusée, découragée, démotivée.

L’idée de ce mouvement est donc de montrer un autre visage de la jeunesse de ce pays : engagée, audacieuse, passionnée.

« La jeunesse est un art » nous soufflait Oscar Wilde. L’art de ne rien lâcher. L’art de tout bousculer.  L’art de transformer les contraintes en opportunités. L’art d’aller de l’avant sans se retourner. L’art d’être assez inconscient pour tenter l’impossible et l’accomplir. Face à la sinistrose actuelle et pour lutter contre ce fatalisme morbide, le mouvement « Les Engagés! » vise à rassembler les jeunes engagés de tous horizons, toutes origines, tous âge, toutes sensibilités, afin d’échanger et de réfléchir collectivement à l’avenir de notre territoire, de notre pays…

Pour plus d’informations :

Contactez Brahim NOGUEIRA : par mail : brahim.blsrngr@icloud.com

Engagez-vous : https://www.mouvementlesengages.com

ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Articles

Venezuela : Emmanuel Macron dénonce une « dérive autoritaire inacceptable ».  

En lien avec notre chronique hebdomadaire consacrée à la situation au Venezuela, nous vous proposons de découvrir la récente déclaration d’Emmanuel Macron qui durcit le ton face au régime de Nicolas Maduro.

Lors d’une conférence de presse à l’Elysée commune avec son homologue argentin Mauricio Macri, le chef de l’Etat a en effet dénoncé vendredi la « dérive autoritaire du gouvernement de Caracas » ainsi que la « dégradation de la situation au Venezuela ».

Cette déclaration fait suite à la décision de la justice vénézuélienne d’exclure la coalition d’opposition de la prochaine présidentielle ainsi que l’expulsion de l’ambassadeur espagnol à Caracas.

Emmanuel Macron souhaite à présent que l’Union européenne accroisse ses sanctions contre le régime vénézuélien et que d’autres pays, plus proches du Venezuela se mobilisent à leur tour, afin d’accroître la pression sur Caracas.

Voici un extrait de la déclaration du chef de l’Etat, vendredi soir :

« Malheureusement, les choses vont dans la mauvaise direction, il appartiendra au niveau européen d’organiser une coordination pour décider d’accroître les sanctions, j’y suis favorable. Je souhaite que d’autres pays qui partagent nos valeurs, notre attachement aux droits de l’Homme, et qui sont évidemment, beaucoup plus en lien économique avec le Venezuela, puissent prendre aussi des mesures de sanction efficaces. Car, la pression sur le régime se fera, le jour où celles et ceux qui pourront exercer des pressions efficaces se mettront à agir comme nous. Ce n’est pas à l’Union Européenne au premier chef d’agir, même si je crois qu’elle doit maintenant réaffirmer sa position. Celle de la France est en tout cas claire, c’est une position de condamnation et un souhait pour accroitre les sanctions ».

Crédit photo : En Marche ! ©DR tous droits réservés.

Dans un communiqué publié samedi, le ministère des Affaires étrangères vénézuélien a déclaré que « le gouvernement du Venezuela rejette énergiquement les déclarations inacceptables » du président français « dans lesquelles il disqualifie le gouvernement démocratique du Venezuela », jugeant qu’il s’agissait d’un «acte hostile et inamical».

Le président argentin a, pour sa part, déclaré « regretter la situation au Venezuela », appelant à des élections libres, mais n’évoquant pas de sanctions. « La dérive autoritaire se poursuit, ce n’est plus une démocratie depuis longtemps (…) Nous allons continuer à travailler ensemble pour aider le peuple vénézuélien », a-t-il dit, ajoutant que «la crise humanitaire est grave» en référence aux conséquences de la dégradation économique du pays, ajoutant qu’il ne voyait pas de «solution» à la crise.

Pourquoi cette déclaration ?

La justice vénézuélienne a décidé d’exclure la coalition d’opposition (MUD : « Table de l’Unité démocratique”) de la prochaine élection présidentielle. Cette décision surprise de la Cour Suprême de Justice, tombée dans la nuit de jeudi à vendredi, bannit donc une trentaine de partis allant de la droite au centre et qui constituent la première force d’opposition du pays. La plus haute autorité judiciaire, accusée de servir le président socialiste, autorise en revanche le Conseil national électoral (CNE) à prolonger de six mois la période de réinscription des principaux partis d’opposition, leur laissant la possibilité d’y participer à titre individuel.

Impopulaire, à la tête d’un pays ruiné et en proie aux sanctions internationales, Nicolas Maduro avait déjà pris de court mardi l’opposition en avançant la date du scrutin, comme nous l’évoquions dans la deuxième partie de notre chronique, prévu pour fin 2018, et en se disant prêt à y participer.

L’ambassadeur d’Espagne expulsé de Caracas

Le 18 janvier, les 28 pays de l’UE ont donné leur feu vert à de nouvelles sanctions en réponse à la répression de l’opposition au Venezuela. Ces sanctions visaient notamment des responsables du régime de Nicola Maduro, dont le numéro deux du pouvoir et le ministre de l’Intérieur.

Ce jeudi, le gouvernement de Nicolas Maduro a décidé d’expulser l’ambassadeur d’Espagne, Jesus Silva. Caracas reproche à Madrid d’avoir manœuvré au sein de l’UE pour qu’elle adopte, lundi dernier, des sanctions contre sept hauts fonctionnaires vénézuéliens, dont le numéro deux du régime «chaviste», Diosdado Cabello, le ministre de l’Intérieur, Nestor Reverol, et la présidente du Conseil national électoral, Tibisay Lucena.

Les États-Unis ont, de leur côté, aussi adopté plusieurs trains de sanctions financières à l’encontre du Venezuela.

Jesus Silva, Ambassadeur d’Espagne à Caracas. Crédit photo : Ambassade d’Espagne à Caracas.

Pour davantage d’informations sur le Venezuela, nous vous renvoyons aux deux premières parties de notre chronique hebdomadaire, respectivement intitulées : « Le constat d’un pays rongé par les crises » et « l’Histoire du déclin Vénézuélien » qui proposent une vision d’ensemble de la situation périlleuse dans laquelle se trouve le pays.

La semaine prochaine, notre propos sera d’évoquer avec plus de précision : « Le Venezuela, face à la Communauté Internationale ».