ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Revue de presse

Revue de Presse – Notre sélection du 24 mai 2019

ebd194c2-0c64-48d9-b053-f054dd63c38c

France

  • Politique – Economie – Social

https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/la-voiture-a-hydrogene-au-prix-d-une-hybride-c-est-possible_656311#xtor=EPR-2-[ChaActu18h]-20190523

https://www.challenges.fr/economie/ascoval-la-partie-n-est-pas-perdue-assure-philippe_656214#xtor=EPR-1-[ChaActu10h]-20190523

https://www.medef.com/fr/actualites/a-8-7-le-chomage-francais-est-tres-proche-de-son-niveau-structurel

https://www.europe1.fr/societe/cinq-idees-recues-sur-le-licenciement-et-le-chomage-3899640

  • Inclusion – Santé – Ethique

https://www.institutmontaigne.org/blog/indicateurs-de-qualite-des-soins-quels-modeles-pour-la-france

https://www.cbanque.com/actu/74157/homeopathie-la-fin-du-remboursement-couterait-127-millions-euros-aux-francais

https://www.capital.fr/votre-argent/le-deremboursement-de-lhomeopathie-couterait-130-millions-deuros-aux-patients-1339432

  • Environnement – Culture – Patrimoine

https://www.touteleurope.eu/actualite/environnement-climat-agriculture-que-proposent-les-candidats-aux-europeennes.html

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/05/24/coup-d-arret-pour-le-pacte-mondial-pour-l-environnement_5466282_3244.html

https://www.20minutes.fr/planete/2524859-20190523-montagne-or-guyane-juge-incompatible-environnement-gouvernement-abandonne-projet

https://www.europe1.fr/economie/a-bordeaux-un-sommet-mondial-des-entreprises-qui-veulent-changer-de-modele-pour-sauver-la-planete-3900314

  • Education – Enseignement supérieur – Recherche

https://www.institutmontaigne.org/blog/formation-des-hauts-fonctionnaires-que-font-nos-voisins

https://www.institutmontaigne.org/publications/leurope-et-la-5g-passons-la-cinquieme-partie-1

  • UE – Elections européennes

https://www.petitbleu.fr/2019/05/24/premiers-votes-hier-en-angleterre-et-aux-pays-bas,8218334.php

https://www.ouest-france.fr/elections/europeennes/europeennes-ce-qu-il-faut-retenir-du-dernier-debat-televise-tendu-de-la-campagne-sur-bfm-tv-6365374

https://courrierdeuropecentrale.fr/les-elections-europeennes-en-tchequie-ce-grand-moment-dincomprehension/

https://www.leparisien.fr/politique/europeennes-2019-avec-qui-vont-sieger-les-elus-francais-a-bruxelles-21-05-2019-8076531.php

https://www.institutmontaigne.org/blog/spitzenkandidaten-ces-tetes-de-liste-dont-parle-si-peu

  • Divers

https://www.nouvelobs.com/elections-europeennes/20190522.OBS13309/qui-presidera-la-commission-europeenne-les-dessous-d-une-negociation-ultracomplexe.html#Echobox=1558554412

https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/05/22/aussi-divers-soient-les-europeens-de-l-est-ils-se-rejoignent-sur-un-message-l-europe-ils-y-tiennent_5465259_3232.html

https://www.institutmontaigne.org/blog/lecons-de-lumieres-quel-avenir-pour-leurope

International

  • Asie

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/renaud-girard-la-chine-ne-dominera-jamais-l-asie-20190520

https://www.challenges.fr/high-tech/telecoms/huawei-la-chine-fustige-un-harcelement-economique_656183#xtor=EPR-1-[ChaActu10h]-20190523

  • Maghreb –Moyen Orient

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/05/17/l-europe-veut-imposer-aux-tunisiens-un-projet-de-dependance-economique-totale_5463436_3212.html

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/05/19/au-soudan-comme-en-algerie-les-gens-sont-dans-la-rue-pour-reclamer-leur-du-democratique_5464287_3212.html

http://premium.lefigaro.fr/international/liban-le-hezbollah-mis-a-la-diete-par-une-chute-de-l-aide-iranienne-20190522

  • Pays-Bas

https://actu.fr/politique/elections-europeennes/elections-europeennes-2019-victoire-surprise-pro-europeens-pays-bas_23981142.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/05/23/europeennes-aux-pays-bas-les-estimations-donnent-les-travaillistes-en-tete-contre-toute-attente_5466230_3210.html

  • Royaume-Uni

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/05/23/de-nombreux-europeens-du-royaume-uni-interdits-par-erreur-de-vote-aux-elections-europeennes_5466209_3210.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/05/23/jour-de-vote-au-royaume-uni-le-brexit-devrait-deja-etre-fini-ca-me-rend-malade_5466176_3210.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/05/24/la-premiere-ministre-britannique-theresa-may-annonce-qu-elle-demissionnera-le-7-juin_5466449_3210.html

  • Etats-Unis

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/trump-si-teheran-veut-se-battre-ce-sera-la-fin-officielle-de-l-iran-20190519

https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/05/20/donald-trump-du-golfe-a-la-louisiane_5464352_3232.html

  • Politique – Economie – Social

https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/la-voiture-a-hydrogene-au-prix-d-une-hybride-c-est-possible_656311#xtor=EPR-2-[ChaActu18h]-20190523

https://www.challenges.fr/economie/ascoval-la-partie-n-est-pas-perdue-assure-philippe_656214#xtor=EPR-1-[ChaActu10h]-20190523

https://www.medef.com/fr/actualites/a-8-7-le-chomage-francais-est-tres-proche-de-son-niveau-structurel

https://www.europe1.fr/societe/cinq-idees-recues-sur-le-licenciement-et-le-chomage-3899640

  • Inclusion – Santé – Ethique

https://www.institutmontaigne.org/blog/indicateurs-de-qualite-des-soins-quels-modeles-pour-la-france

https://www.cbanque.com/actu/74157/homeopathie-la-fin-du-remboursement-couterait-127-millions-euros-aux-francais

https://www.capital.fr/votre-argent/le-deremboursement-de-lhomeopathie-couterait-130-millions-deuros-aux-patients-1339432

  • Environnement – Culture – Patrimoine

https://www.touteleurope.eu/actualite/environnement-climat-agriculture-que-proposent-les-candidats-aux-europeennes.html

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/05/24/coup-d-arret-pour-le-pacte-mondial-pour-l-environnement_5466282_3244.html

https://www.20minutes.fr/planete/2524859-20190523-montagne-or-guyane-juge-incompatible-environnement-gouvernement-abandonne-projet

https://www.europe1.fr/economie/a-bordeaux-un-sommet-mondial-des-entreprises-qui-veulent-changer-de-modele-pour-sauver-la-planete-3900314

  • Education – Enseignement supérieur – Recherche

https://www.institutmontaigne.org/blog/formation-des-hauts-fonctionnaires-que-font-nos-voisins

https://www.institutmontaigne.org/publications/leurope-et-la-5g-passons-la-cinquieme-partie-1

  • UE – Elections européennes

https://www.petitbleu.fr/2019/05/24/premiers-votes-hier-en-angleterre-et-aux-pays-bas,8218334.php

https://www.ouest-france.fr/elections/europeennes/europeennes-ce-qu-il-faut-retenir-du-dernier-debat-televise-tendu-de-la-campagne-sur-bfm-tv-6365374

https://courrierdeuropecentrale.fr/les-elections-europeennes-en-tchequie-ce-grand-moment-dincomprehension/

https://www.leparisien.fr/politique/europeennes-2019-avec-qui-vont-sieger-les-elus-francais-a-bruxelles-21-05-2019-8076531.php

https://www.institutmontaigne.org/blog/spitzenkandidaten-ces-tetes-de-liste-dont-parle-si-peu

  • Divers

https://www.nouvelobs.com/elections-europeennes/20190522.OBS13309/qui-presidera-la-commission-europeenne-les-dessous-d-une-negociation-ultracomplexe.html#Echobox=1558554412

https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/05/22/aussi-divers-soient-les-europeens-de-l-est-ils-se-rejoignent-sur-un-message-l-europe-ils-y-tiennent_5465259_3232.html

https://www.institutmontaigne.org/blog/lecons-de-lumieres-quel-avenir-pour-leurope

International

  • Asie

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/renaud-girard-la-chine-ne-dominera-jamais-l-asie-20190520

https://www.challenges.fr/high-tech/telecoms/huawei-la-chine-fustige-un-harcelement-economique_656183#xtor=EPR-1-[ChaActu10h]-20190523

  • Maghreb –Moyen Orient

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/05/17/l-europe-veut-imposer-aux-tunisiens-un-projet-de-dependance-economique-totale_5463436_3212.html

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/05/19/au-soudan-comme-en-algerie-les-gens-sont-dans-la-rue-pour-reclamer-leur-du-democratique_5464287_3212.html

http://premium.lefigaro.fr/international/liban-le-hezbollah-mis-a-la-diete-par-une-chute-de-l-aide-iranienne-20190522

  • Pays-Bas

https://actu.fr/politique/elections-europeennes/elections-europeennes-2019-victoire-surprise-pro-europeens-pays-bas_23981142.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/05/23/europeennes-aux-pays-bas-les-estimations-donnent-les-travaillistes-en-tete-contre-toute-attente_5466230_3210.html

  • Royaume-Uni

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/05/23/de-nombreux-europeens-du-royaume-uni-interdits-par-erreur-de-vote-aux-elections-europeennes_5466209_3210.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/05/23/jour-de-vote-au-royaume-uni-le-brexit-devrait-deja-etre-fini-ca-me-rend-malade_5466176_3210.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/05/24/la-premiere-ministre-britannique-theresa-may-annonce-qu-elle-demissionnera-le-7-juin_5466449_3210.html

  • Etats-Unis

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/trump-si-teheran-veut-se-battre-ce-sera-la-fin-officielle-de-l-iran-20190519

https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/05/20/donald-trump-du-golfe-a-la-louisiane_5464352_3232.html

ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Tout ce qu'il faut savoir

Tout ce qu’il faut savoir – Le droit de pétition (2/4)

CE1

Le droit de pétition (2/4)

 

Comme nous vous l’avons indiqué dès la semaine dernière, la procédure est longue et complexe. Nous vous proposons donc dans cette deuxième partie de notre chronique consacrée au droit de pétition de voir quelle est la procédure pour les pétitions déposées respectivement devant l’Assemblée nationale, le Sénat et le Conseil économique, social et environnemental.

La pétition déposée devant l’Assemblée nationale

an-mas

Crédit photo ma.staricky

Pour être enregistrées, elles doivent entrer dans un cadre bien précis défini par les articles 147 à 151 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Ainsi, la pétition doit être adressée au président de l’Assemblée et répondre à un certain nombre de critères pour être recevable.

Puis, le Président la transmet à la commission nationale chargée d’examiner la pétition, celle-ci nomme un rapporteur qui présentera ses conclusions à la commission qui a alors plusieurs possibilités :

  • classer purement et simplement la pétition ;
  • renvoyer la pétition à une autre commission permanente ou à un ministre ;
  • la soumettre à l’Assemblée.

Grâce au feuilleton,[1] les députés sont régulièrement informés des différentes pétitions parvenues à l’Assemblée et de leur statut. Quand l’une d’elles a été classée ou renvoyée, un député peut tout de même demander au Président qu’elle soit soumise à l’Assemblée. Dans ce cas, c’est la conférence des présidents qui statue.

senat-france-1024x652_1

Crédit photo ma.staricky

La pétition déposée devant le Sénat

Les pétitions doivent être adressées au Président du Sénat. Toutefois, elles peuvent également être déposées par un sénateur qui fait, en marge, mention du dépôt et signe cette mention. Elle doit mentionner le nom et le domicile du pétitionnaire et également revêtir sa signature.

Par contre, une pétition apportée ou transmise par un rassemblement formé sur la voie publique ne peut être reçue par le Président ni déposée sur le Bureau.

Déroulement de la procédure :

  • les pétitions sont inscrites sur un rôle général dans l’ordre de leur arrivée ;
  • le Président les renvoie à la Commission des lois constitutionnelles, de législation, du suffrage universel, du Règlement et d’administration générale[2] (Commission des lois).

La Commission des lois peut alors décider :

  • de renvoyer la pétition à un ministre ou à une autre commission du Sénat ;
  • de la soumettre au Sénat ;
  • de demander au Président du Sénat de la transmettre au Médiateur de la République ;
  • ou de la classer purement et simplement.

Par ailleurs, les pétitions sur lesquelles la Commission des lois n’a pas encore statué deviennent caduques de plein droit à l’ouverture de la session ordinaire qui suit celle au cours de laquelle elles ont été déposées.

Le pétitionnaire est informé du numéro d’ordre donné à sa pétition et, le cas échéant, de la décision.

Comme pour l’Assemblée nationale, le feuilleton portant l’indication sommaire des pétitions et des décisions les concernant est distribué régulièrement aux sénateurs. Ainsi, dans un délai de 15 jours à compter de sa distribution, tout sénateur peut demander le rapport en séance publique d’une pétition. Passé ce délai, les décisions de la Commission des lois deviennent définitives et elles sont publiées au Journal officiel.

Figurent également dans le feuilleton, les réponses des ministres et du Médiateur de la République aux pétitions qui leur ont été adressées, ces réponses seront en outre publiées au Journal officiel.

CESE

Crédit photo cese.fr

Présentation devant le Conseil économique social et environnemental (CESE)

Comme nous l’avons vu précédemment c’est la loi constitutionnelle de 2008 qui offre aux citoyens cette possibilité. La pétition doit avoir un caractère économique, social ou environnemental et ne peut en aucun cas concerner un projet de loi en cours de discussion.

La pétition doit être rédigée en français par écrit, et signée par au moins 500 000 personnes majeures, de nationalité française ou résidant régulièrement en France. Alors, un mandataire unique informe le président du CESE de la pétition via un courrier lui transmettant le texte de la pétition et comportant des informations sur le nombre de signatures recueillies.

Déroulement de la procédure :

  • le mandataire unique remet les pétitions lors d’un dépôt unique au siège du CESE (par liasses de 100 dans des cartons numérotés et mentionnant le nombre de liasses et le titre ou l’objet de la pétition présentée) ;
  • le CESE remet alors un bordereau de dépôt au mandataire ;
  • informé le Président transmet ledit courrier au Bureau ;
  • le Bureau statue sur la recevabilité de la pétition.

Le Bureau a alors deux possibilités :

  • si la pétition est recevable, le mandataire unique[3] est auditionné par la section ou la commission temporaire concernée en vue de la préparation d’un avis ;
  • si la pétition est irrecevable, il motive sa décision sur le fond et sur la forme et décide d’éventuelles suites à donner.

Dans un délai d’un an à compter de la décision du Bureau, le CESE se prononce par un avis en assemblée plénière sur les questions soulevées par les pétitions recevables et fait connaître au Gouvernement et au Parlement les suites qu’il propose d’y donner. Cet avis est publié au Journal officiel.

Après nous être attardés, sur le droit de pétition en France, nous allons poursuivre la semaine prochaine pour élargir notre regard en le portant sur le droit de pétition dont disposent les citoyens européens.

Notes

[1] Distribué tous les jours de séance, le feuilleton regroupe les informations relatives aux travaux du jour (ordre du jour de la séance publique, programme de travail des commissions et des délégations parlementaires,  agenda du Président de l’Assemblée nationale) ainsi qu’à la composition et aux activités des divers organes de l’Assemblée nationale. Y sont également mentionnés les documents et publications mis en distribution.

[2] Le champ de compétences de la commission des lois est vaste. Il recouvre : le droit constitutionnel, les libertés publiques et le droit électoral ; le droit civil et le droit pénal ; l’organisation de la justice et des collectivités territoriales ; le droit commercial et le droit des sociétés.

[3] Il peut se faire accompagner de maximum 5 signataires

ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Revue de presse

Revue de Presse – Notre sélection du 17 mai 2019

rp02ML-790x427

France

  • Politique – Economie – Social

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/05/09/privatisation-d-adp-le-conseil-constitutionnel-ouvre-la-voie-au-referendum-d-initiative-partagee_5460077_823448.html

http://premium.lefigaro.fr/flash-eco/le-taux-de-chomage-en-baisse-de-0-1-point-au-premier-trimestre-insee-20190516

http://premium.lefigaro.fr/societes/british-steel-le-sauveur-d-ascoval-au-bord-de-la-faillite-20190514

https://www.challenges.fr/economie/la-cour-des-comptes-dezingue-le-fonds-innovation-de-le-maire_655536#xtor=EPR-1-[ChaActu10h]-20190515

https://www.challenges.fr/france/en-2018-le-nombre-de-fonctionnaires-a-finalement-augmente_655579#xtor=EPR-1-[ChaActu10h]-20190515

  • Inclusion – Santé – Ethique

https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2019/05/15/deserts-medicaux-la-coercition-je-pense-que-cest-trop-tard-explique-buzyn-devant-les-senateurs_868921

https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/loi-sante-agnes-buzyn-et-frederique-vidal-face-aux-senateurs-141108

  • Environnement – Culture – Patrimoine

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/05/11/le-projet-de-loi-pour-la-restauration-de-notre-dame-adopte-par-l-assemblee-nationale_5460759_3224.html

https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/la-cite-de-l-economie-un-nouveau-musee-inaugure-a-paris-6064a202b45bcb44838dc8a91121d6d8

https://reporterre.net/Glyphosate-Reporterre-publie-le-rapport-parlementaire-sur-l-evaluation-des

https://www.euractiv.fr/section/agriculture-alimentation/news/pollinisateurs-bruxelles-plie-face-a-lindustrie/

  • Education – Enseignement supérieur – Recherche

https://www.20minutes.fr/societe/2518835-20190515-senat-laicite-lors-sorties-scolaires-invite-debat-ecole

  • UE – Elections européennes

https://www.euractiv.fr/section/elections/news/exclusif-renaissance-devoile-ses-allies-a-strasbourg/

https://www.nouvelobs.com/elections-europeennes/20190510.OBS12745/europeennes-une-34e-liste-musulmane-est-validee.html

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/agroalimentaire-biens-de-consommation-luxe/europeennes-lrem-rn-ps-place-publique-lfi-comment-les-partis-engagent-la-bataille-de-la-pac-816716.html

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/europeennes-opposer-le-bien-et-le-mal-renforce-les-regimes-autoritaires_2077378.html

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/05/12/michel-barnier-veut-etre-utile-apres-les-europeennes_5461038_823448.html

http://tnova.fr/rapports/l-europe-en-notre-nom-renforcer-la-democratie-europeenne

  • Divers

https://mail.google.com/mail/u/0/#inbox/WhctKJVRJDQqgSHVlGnkCDLRbMFLkmZkchXjlSKnDRKnmvLpQjGzPdTQRtMSZMkXhcqSjSq?projector=1

International

  • Asie

https://www.nouvelobs.com/monde/20190515.OBS12956/la-chine-bloque-wikipedia-dans-toutes-les-langues-avant-les-30-ans-de-tiananmen.html

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/donald-trump-complique-la-reprise-des-negociations-avec-la-chine-20190516

  • Etats-Unis

https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/les-americains-nont-jamais-autant-consomme-et-produit-denergie-de-leur-histoire-1017541#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=re_8h-20190510

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/coree-du-nord-trump-minimise-les-derniers-tirs-20190511

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/05/04/aux-etats-unis-l-embellie-salariale-profite-d-abord-aux-plus-pauvres_5458238_3234.html

  • Maghreb/Moyen-Orient

https://orientxxi.info/lu-vu-entendu/enjeux-iraniens,3036

https://www.lepoint.fr/afrique/tunisie-seisme-politique-en-vue-15-05-2019-2312657_3826.php

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/nucleaire-l-iran-a-formellement-suspendu-certains-engagements-20190515

  • Russie

http://www.fondapol.org/wp-content/uploads/2019/05/155_POUTINISME_2019-05_06_w.pdf

ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Brève du jour

Brève du jour – Les pouvoirs législatifs d’un député européen

Pour compléter notre Brève du jour parue lundi et qui était consacrée au Parlement européen et en particulier au pouvoir législatif de ce dernier, nous vous proposons aujourd’hui un schéma très explicite paru dans l’hebdomadaire Le Pèlerin (édition du 2 mai).

PE-2019.05.16

 

 

 

 

ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Tout ce qu'il faut savoir

Tout ce qu’il faut savoir – Le droit de pétition (1/4)

CE1

Le droit de pétition (1/4)

Comme nous l’avons vu dans notre dernière chronique consacrée à la Charte des droits fondamentaux de l’UE, la citoyenneté européenne est née véritablement avec le traité de Maastricht.

Toutefois, c’est bien la Charte des droits fondamentaux de l’UE qui confère au citoyen de l’UE des droits dont le droit dit de pétition. En effet, aux termes de l’article 44 de ladite charte : « Tout citoyen de l’Union ainsi que toute personne physique ou morale résidant ou ayant son siège statutaire dans un Etat membre a le droit de pétition devant le Parlement européen. »

Nous vous proposons de voir plus en détail de quoi il s’agit vraiment en étudiant quelles sont les bases de ce droit de pétition, ses objectifs, sa mise en œuvre et sa portée.

Mais avant de voir comment cela se passe au niveau européen, nous allons commencer ce nouveau volet de notre cycle consacré à la citoyenneté et à la défense des droits des citoyens par le droit de pétition en France.

France

En France

En France, le droit de pétition peut s’effectuer auprès des trois chambres que sont l’Assemblée nationale, le Sénat et le Conseil économique, social et environnemental.

Il trouve son origine dans les doléances de l’Ancien régime. Mais le droit de pétition auprès du Parlement aujourd’hui est bien un héritage de la Révolution française. En effet, il a été proclamé par l’article 32 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen (24 juin 1793) : « le droit de présenter des pétitions aux dépositaires de l’autorité publique ne peut, en aucun cas, être interdit, suspendu ni limité. »

Puis, il a été institué par l’ordonnance du 17 novembre 1958, il s’agit d’un véritable outil de démocratie participative mis à la disposition des citoyens et de la société civile. Or, celui-ci est très peu utilisé, et cela du fait de sa procédure longue et complexe. Depuis la loi constitutionnelle du 23 juillet 2008 de modernisation des institutions de la Vème République[1] , le Conseil économique, social et environnemental (CESE) peut être saisi par voie de pétition. Nous n’entrerons pas dans le détail aujourd’hui, mais il faut également ajouter que le Président de la République, a déclaré devant le Congrès réuni à Versailles en juillet 2017, vouloir réviser ce droit pour permettre une plus grande représentativité de la société civile en déclarant :

« Je souhaite que le droit de pétition soit revu, afin que l’expression directe de nos concitoyens soit mieux prise en compte et que les propositions des Français puissent être présentées, dans un cadre défini et construit, à la représentation nationale  (…) Là aussi, il en va de la représentativité de notre démocratie. Une représentativité qui ne vivrait pas seulement une fois tous les cinq ans mais au quotidien dans l’action du législateur »

Ce droit de pétition est très peu utilisé en France et la présentation en séance demeure une rareté. Ainsi, à l’Assemblée nationale, entre 2002 et 2018, 63 pétitions ont été déposées, 36 examinées et…. toutes classées sans suite. Ce chiffre est encore moins élevé en ce qui concerne le Sénat où seulement 33 pétitions ont été déposées entre 2008 et 2018 ! Quant au CESE, seulement 3 pétitions ont été déposées.

Une mise en œuvre complexe à plusieurs niveaux. Dont le premier tient de l’article 4 de l’ordonnance du 17 novembre 1958 aux termes duquel « il est interdit d’apporter des pétitions à la barre des deux assemblées parlementaires simultanément » et la sanction est sévère : six mois d’emprisonnement et de 7 500 € d’amende !

La semaine prochaine, nous verrons en détail les différentes procédures auprès des trois chambres du Parlement.

[1] https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000019237256

ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Brève du jour

Brève du jour – Le Parlement européen, un véritable exercice du pouvoir législatif

EE-P1-1

Le Parlement européen – Un véritable exercice du pouvoir législatif

Comme nous l’avons vu au cours de nos différentes publications consacrées aux institutions européennes, le Parlement européen constitue le véritable socle démocratique de l’Union européenne dans la mesure où il est directement élu par les citoyens européens. De ce fait, il co-décide en matières législative et budgétaire, exerce un contrôle politique au nom et pour le compte des citoyens sur la Commission européenne. Il dispose également de pouvoirs constitutionnels. Aujourd’hui, pour compléter notre cycle de publications sur le thème de la citoyenneté, dans cette Brève du jour, nous nous attarderons sur le pouvoir législatif du Parlement européen.

D’aucuns, par nécessairement eurosceptiques, pensent que l’Europe, d’une manière générale, ne sert à rien et qu’au Parlement européen, il ne se passe rien, que les eurodéputés n’ont aucun poids, voire sont absolument inutiles. Or, le Parlement européen participe bel et bien à l’expression de la démocratie au niveau de l’Union européenne. En effet, son pouvoir parlementaire a un poids réel dans le mesure où il intervient dans le processus législatif et de manière égale avec le Conseil. Comme pour le Parlement en France, il dispose d’un réel pouvoir de discussion, il peut déposer des amendements, adopter ou rejeter les projets proposés par la Commission européenne.

Si le Parlement européen bénéficie d’un plein pouvoir au niveau du processus de discussion, a contrario, il n’a pas la possibilité de proposer un texte législatif. Il peut toutefois demander à la Commission de soumettre une proposition. L’évolution de l’organisation des institutions européennes pourrait à l’avenir peut-être lui accorder le pouvoir d’initiative c’est-à-dire de proposer un texte de loi.

Par ailleurs, la procédure de simple consultation s’applique pour différents domaines tels que la fiscalité, la concurrence, certains aspects de la politique sociale, et le rapprochement des législations qui ne sont pas liées au marché intérieur. Tout comme le point précédent, nous assisterons peut-être, d’ici quelques années à des changements ?

Nous vous proposons infra un schéma illustrant le processus parlementaire.

Les étapes d’une législation européenne

PE-PL1

 Crédit : Ma.Staricky

Pour conclure et illustrer le fonctionnement de ce processus, rien de tel qu’un exemple concret. Nous vous proposons celui de la directive européenne contre les plastiques à usage unique.

PEU2

Source : Le Mouvement européen / La Croix

ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Revue de presse

Revue de presse – Notre sélection du 10 mai 2019

rp02ML-790x427

France

  • Politique – Economie – Social

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/05/09/decision-du-conseil-constitutionnel-sur-la-privatisation-d-adp-c-est-une-vraie-premiere_5460170_823448.html

https://www.mediapart.fr/journal/international/090519/privatisation-dadp-le-conseil-constitutionel-donne-son-feu-vert-un-referendum

https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/05/09/baisse-d-impots-une-classe-moyenne-a-geometrie-variable_5459822_3232.html

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2019/01/23/20002-20190123ARTFIG00164-csg-la-baisse-aurait-du-concerner-tous-les-retraites-assujettis-a-la-hausse.php

  • Inclusion – Santé – Ethique

https://www.europe1.fr/politique/proches-aidants-adoption-par-le-parlement-dune-proposition-de-loi-centriste-3897580

http://www.nordlittoral.fr/125167/article/2019-05-09/soutien-aux-producteurs-envol-du-commerce-equitable-en-france-en-2018

https://www.institutmontaigne.org/publications/systeme-de-sante-soyez-consultes

  • Environnement – Culture – Patrimoine

https://www.liberation.fr/planete/2019/05/07/bientot-une-banque-europeenne-pour-le-climat_1725116

https://www.challenges.fr/france/macron-juge-montagne-d-or-incompatible-environnement_654955

https://www.sudouest.fr/2019/05/09/guyane-des-sites-d-or-illegaux-demanteles-non-loin-de-cayenne-6053649-706.php

https://www.ledauphine.com/france-monde/2019/05/05/a-metz-le-g7-environnement-veut-avancer-sur-la-biodiversite

https://www.la-croix.com/Culture/Restauration-Notre-Dame-deputes-vigilants-face-projet-loi-2019-05-10-1201020769?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_content=20190510&utm_campaign=NEWSLETTER__CRX_JOUR_EDITO&PMID=ece7fab6c2e6b6f4c6139e910263fdad&_ope=eyJndWlkIjoiZWNlN2ZhYjZjMmU2YjZmNGM2MTM5ZTkxMDI2M2ZkYWQifQ%3D%3D

  • Education – Enseignement supérieur – Recherche

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/reforme-du-bac-oui-a-la-pluralite-des-parcours-1017610

https://etudiant.lefigaro.fr/article/pierre-mathiot-la-reforme-du-lycee-touche-un-secteur-qui-n-a-pas-bouge-depuis-un-demi-siecle_6f32c8ba-7232-11e9-91e1-c96190258bb7/

  • UE – Elections européennes

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/05/04/elections-europeennes-trente-trois-listes-ont-ete-deposees-un-record_5458222_823448.html

https://www.marianne.net/politique/test-quel-candidat-aux-elections-europeennes-etes-vous?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR1rx7-Hfc8lels58lFJ-6WptSgQf0DRiYCxotW2o9xrgZAwfGgUdVtWEOg#Echobox=1557425918

https://www.ouest-france.fr/elections/europeennes/europeennes-77-des-jeunes-electeurs-ne-prevoient-pas-d-aller-voter-6341375?&tb_cb=1

https://www.lepoint.fr/elections-europeennes/exclusif-europeennes-voici-le-programme-de-la-republique-en-marche-08-05-2019-2311356_2095.php

  • Divers

https://www.institutmontaigne.org/blog/emmanuel-macron-du-je-au-nous?fbclid=IwAR0CXQLmENtYilC_v5gF4u7qSVFkSS03wL10vj49bKEiIXfkEv8pYMxEVBU

https://www.la-croix.com/Monde/Et-Europe-existait-2016-05-09-1200758699

https://www.huffingtonpost.fr/entry/mark-zuckerberg-et-emmanuel-macron-se-rencontrent-encore-a-lelysee_fr_5cd4d689e4b0705e47d93b09?utm_hp_ref=fr-homepage

 International

  • Chine/Etats-Unis

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/pour-trump-la-chine-veut-trouver-un-accord-avec-les-etats-unis-20190508

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/guerre-commerciale-negociations-de-la-derniere-chance-entre-chine-et-etats-unis-20190509

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/05/09/les-etats-unis-refusent-a-l-operateur-china-mobile-l-acces-a-leur-marche_5460166_3234.html?xtor=RSS-3208

  • Tunisie

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/05/09/en-tunisie-le-sort-tragique-des-ouvrieres-agricoles_5459999_3212.html

https://www.jeuneafrique.com/772534/politique/tunisie-un-an-apres-les-municipales-les-communes-ne-peuvent-pas-avancer-sans-un-code-des-collectivites-locales/

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/nabil-karoui-la-tunisie-est-en-train-de-redevenir-un-etat-policier-20190507

  • Venezuela

https://www.europe1.fr/international/venezuela-comment-maduro-arrive-a-conserver-le-soutien-de-larmee-3897712

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/05/09/venezuela-la-repression-s-accelere-contre-les-auteurs-du-soulevement-rate_5459858_3210.html

https://www.ouest-france.fr/monde/venezuela/venezuela-apres-le-soulevement-rate-la-repression-s-accelere-6342450

ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Tout ce qu'il faut savoir

Tout ce qu’il faut savoir – La Charte des droits fondamentaux de l’UE (4/4)

CDFUE-1

La Charte des droits fondamentaux de l’UE (4ème et dernière partie)

Pour conclure notre chronique, nous nous attarderons sur la portée et les limites de la Charte des droits fondamentaux de l’UE.

CDFUE-4

Portée et limites

Comme nous allons le voir, sans le traité de Lisbonne[1], la Charte des droits fondamentaux de l’UE ne serait pas ce qu’elle est.

En effet, en 2007, le traité de Lisbonne prévoit que « l’Union adhère à la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales ». Il faut également ajouter qu’auparavant, les Etats membres n’avaient pas compétence pour adhérer à la CEDH. Le traité de Lisbonne, en octroyant la personnalité juridique à l’UE, a rendu possible cette adhésion.

Même si la Charte des droits fondamentaux de l’UE n’est pas incluse dans le traité de Lisbonne (elle y est simplement annexée sous la forme d’une déclaration) ; c’est malgré tout celui-ci qui lui donne la même valeur juridique que celle des traités. Ainsi, elle possède désormais une force juridique contraignante pour les Etats membres et tout citoyen peut s’en prévaloir en cas de non-respect de ces droits par un texte européen.

Du point de vue juridique, la portée de la Charte est strictement encadrée. Elle s’applique d’abord aux institutions et organes de l’UE, dans le respect du principe de subsidiarité [2], mais aussi aux Etats membres lorsqu’ils mettent en œuvre le droit de l’Union (article 51 de la Charte).

Elle peut être invoquée devant la Cour de justice, en cas de manquement par un Etat membre, par la Commission européenne ou par un autre Etat membre. Par contre, elle n’élargit pas le champ d’application du droit de l’UE au-delà de ses compétences.

Jusqu’à l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne, la Charte n’était donc qu’un accord interinstitutionnel engageant politiquement, et non juridiquement, les institutions concernées (soit le Parlement, la Commission et le Conseil). Bien que rédigée dans cet objectif, elle n’avait donc pas de force juridique. Son influence a cependant été majeure, notamment à travers la jurisprudence de la Cour de justice.

C’est donc indéniablement le traité de Lisbonne qui donne à la Charte des droits fondamentaux une force juridique contraignante pour les 25 Etats membres. En effet, comme nous le verrons le Royaume-Uni, la Pologne et la République tchèque ne sont pas concernés.

Le traité de Lisbonne et les prémices du Brexit ?

En effet, la rédaction finale du traité tient compte des demandes du Royaume-Uni et de la Pologne qui n’ont pas souhaité être liés par la Charte, et ce par dérogation avec la clause dite « opt out ». Plus tard, la République tchèque a négocié elle-aussi une dérogation similaire.  Cela signifie concrètement que toute disposition de la Charte faisant référence aux législations et pratiques nationales ne s’applique à ces pays que si les droits et principes qu’elle contient sont reconnus dans leurs législations et leurs pratiques respectives (protocole 30).

La Charte des droits fondamentaux est de plus en plus utilisée par la Cour de justice de l’UE et par les députés européens dans le cadre de leur travail législatif au Parlement.

Un impact certes, mais relatif.

La Charte ne devient pas la seule source des droits fondamentaux de l’UE dans la mesure où le rôle de la CEDH et des sources constitutionnelles classiques des Etats membres restent prépondérants.

Si elle est moins connue que les traités européens ou que certaines directives célèbres, la Charte gagne à être lue et utilisée car elle constitue un véritable socle pour toute action citoyenne dans l’UE.

Depuis 2010, la Commission européenne surveille les progrès réalisés dans l’application de la charte et publie un rapport annuel.

Outre la rédaction d’une charte, dans le cadre des droits fondamentaux, le Conseil européen a décidé en 2003 de transformer l’Observatoire européen des phénomènes racistes et xénophobes en Agence des droits fondamentaux de l’UE (Agency for Fundamental Rights – FRA) [3].  

Mise en place à Vienne en 2007, elle protège et promeut les droits des citoyens européens.

Mais, il ne s’agit pas d’une simple transformation d’une organisation déjà existante, même si la FRA reprend le travail effectué par l’Observatoire, elle va plus loin grâce à ses fonctions. Fonctions qui sont au nombre de trois :

  • collecter et analyser des informations et des données ;
  • mettre à disposition une assistance et des compétences en matière de droits fondamentaux ;
  • communiquer et effectuer un travail de sensibilisation aux droits fondamentaux.

La FRA conseille les institutions et les Etats membres de l’UE en matière de droits fondamentaux. Ces conseils sont indépendants et fondés sur des éléments de preuve. Elle a pour objectif de contribuer à garantir le plein respect des droits fondamentaux dans l’ensemble de l’UE.

La FRA intervient plus particulièrement dans les domaines suivants :

  • la discrimination ;
  • l’accès à la justice ;
  • le racisme et la xénophobie ;
  • la protection des données ;
  • les droits des victimes ;
  • et les droits des enfants.

La semaine prochaine, nous poursuivrons notre série de chronique sur la citoyenneté européenne avec un second volet, celui de la défense des droits des citoyens européens et en particulier sur un des outils mis à la disposition de ces citoyens pour assurer la défense de leurs droits : le droit de pétition.

Notes

[1] https://www.touteleurope.eu/actualite/le-traite-de-lisbonne.html

[2] http://www.europarl.europa.eu/factsheets/fr/sheet/7/le-principe-de-subsidiarite

[3] https://fra.europa.eu/fr

ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Articles

Enquête sur la mobilité lancée par la Grande Agglo Tarbes Lourdes Pyrénées

Consultation

L’an passé, nous vous avons proposé une chronique consacrée à la Grande Agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées que vous pourrez retrouver sur notre site.

Nous avions vu dans le détail : son origine, son fonctionnement, ses atouts et ses limites.

Aujourd’hui, nous vous proposons un exemple concret de son activité avec une enquête publique lancée par la « Grande Agglo » dans le cadre d’une réflexion qu’elle mène sur les mobilités.

Vous pouvez participer à cette enquête anonyme via le lien :

http://www.agglo-tlp.fr/enquete-mobilite

GrandeAgglo

 

 

ACTUALITÉS & ÉVÈNEMENTS, Brève du jour

Brève du Jour – Une ceinture, une route – Belt and Road Initiative (BRI) ou les nouvelles routes de la soie

RDLS-5

Brève du Jour – Les nouvelles routes de la soie

Une ceinture, une route – Belt and Road Initiative (BRI)

 

La semaine dernière s’est tenu le deuxième sommet de la Belt and Road Initiative (BRI) à Pékin (du 25 au 27 avril) qui a réuni pas moins de 37 chefs d’Etat et de Gouvernement et plus de 5 000 invités. Mais que sont exactement ces nouvelles routes de la soie dont les conséquences sont pour certains inestimables du point de vue économique et pour d’autres redoutées tant du point de vue de l’environnement que du piège de la dette.

Même si le président de la République n’a pas participé à cette rencontre, il ne s’agit pas d’un boycott puisque le ministre Jean-Yves Le Drian y a représenté la France. En effet, l’Europe délaissée par les Etats-Unis ne ferme pas la porte à la Chine tout en restant vigilante sur cette version routes de la soie 2.0 comme nous le verrons dans la suite de cette Brève du jour. Mais en quoi consiste donc cette initiative chinoise ? Quels sont ses objectifs ? Quels en sont les impacts ? Une mondialisation version chinoise ? C’est ce que nous tenterons de voir dans notre Brève du jour.

RDLS-1

Faisons tout d’abord un petit ou plutôt un grand saut dans le temps. Les routes de la soie ne sont pas nouvelles. En effet, elles sont certainement le plus ancien réseau de routes commerciales. Routes qui doivent leur nom à la marchandise, à l’époque, la plus précieuse car la plus chère qui y transitait. Rappelons qu’alors les Chinois étaient les seuls à connaître le secret de fabrication de la soie. Ce réseau s’étendait de l’Asie à l’Europe, en partant de la ville de Chang’an (aujourd’hui Xi’an) jusqu’à Antioche (anciennement la Syrie, aujourd’hui la Turquie).

RDLS-6

Les nouvelles routes de la soie ont vu le jour en septembre 2013. Nous pouvons dire sans hésiter que la Chine est un pays totalitaire qui a réussi économiquement, et son président veut aller encore plus loin en mettant en place une stratégie qui lui permettra non seulement de lutter contre l’encerclement des Etats-Unis mais aussi de sécuriser les routes de ses approvisionnements (pétrole, cuivre, fer, etc…). D’où cette initiative du président chinois Xi Jinping qui repose en réalité sur deux concepts : la Silk Road Economic Belt et la 21st Century Maritime Silk Road.

Il s’agit d’une route maritime reliant la Chine à l’Afrique de l’Est d’une part et à la Méditerranée d’autre part. Et de véritables corridors terrestres reliant la Chine à l’Europe, via l’Asie centrale et le Moyen-Orient.

Cette initiative officialisée en 2015 n’est pas seulement un investissement mais bel et bien un projet qui pourrait, à terme, devenir un nouveau cadre de référence dans la mondialisation. A ses débuts, 60 pays s’étaient ralliés au projet chinois, aujourd’hui ce sont 123 pays. Le 22 mars 2019, l’Italie a été le premier pays membre du G7 à rejoindre la BRI. Même si une majorité de pays européen semble réticente, la Grèce, le Portugal et la Hongrie ont d’ores et déjà accepté des prêts chinois.

La BRI est en fait, non seulement un système traditionnel d’alliances mais aussi un véritable projet d’infrastructures planétaires ; non sans risque pour les différents participants et l’environnement.

C’est avant tout un programme de prêts pour la réalisation des infrastructures nécessaires à ces nouvelles routes de la soie. Infrastructures financées par la Chine et principalement mis en œuvre par des entreprises chinoises. Les prêts chinois devant permettre, à des pays manquant de capitaux, de construire, ou d’agrandir tous types d’infrastructures (autoroutes, chemins de fer, ponts, oléoducs, etc…) les reliant à la Chine. En théorie, ce vaste marché est sensé bénéficier aux vendeurs comme aux acheteurs. En théorie, …

Trois ans après son lancement, ce concept a évolué : le nombre de pays a augmenté (60 à 123) ainsi que les secteurs. Initialement, les nouvelles routes de la soie ou la BRI concernaient les transports. Aujourd’hui, ce sont des projets beaucoup plus larges : énergie, télécommunications, parcs industriels, projets touristiques, douaniers et juridiques, etc…

Ainsi, en France, la BRI devrait passer par Marseille. En effet, les routes de la soie 2.0 c’est aussi le numérique. Aussi, en 2020, un câble sous-marin chinois appelé « Peace » (tout un programme) devrait relier Marseille à Gwadar au Pakistan. C’est d’ailleurs l’opérateur Orange qui a obtenu le marché pour installer la station d’arrivée au Pakistan.

Quelles sont ces nouvelles routes de la soie ?

RDLS-3

Source : Courrier international

Budget et financement

Ce vaste projet économique doit conduire la Chine à investir en dehors de ses frontières, avec des projets sur tous les continents partagés entre des lignes de transports terrestre ou maritime (cf. carte supra). A plan titanesque, budget titanesque puisque le coût total s’élèverait à mille milliards de dollars.

A cet effet, deux nouvelles banques ont été créées pour soutenir ce projet : la Banque de développement et la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (AIIB).

Pourtant tout n’est pas ni simple ni équitable. Comme nous le verrons, ce gigantesque « plan Marshall à la chinoise » n’est pas sans présenter quelques dangers liés à une vision opportuniste à court terme.

Impacts et limites

En effet, la Chine protège avant tout ses intérêts. Et force est de constater que c’est bien la Chine qui a la maîtrise des projets dont elle assure directement le pilotage.

En outre, pour trancher les éventuels (ou inévitables) conflits, la Chine a instauré trois cours d’arbitrage (à Pékin) qui sont sous la tutelle de la Cour suprême chinoise.

Par ailleurs, très concrètement, à ce jour, les trains qui arrivent en Europe sont bondés de marchandises mais ils le sont beaucoup moins dans l’autre sens.

Face à cette menace de mondialisation « made in China », l’Union européenne a préparé une riposte en élaborant une feuille de route recensant les projets prioritaires.

A l’exception de l’Italie, les pays européens n’ont pas cautionné ce projet. Mais, la plus grosse difficulté ne vient pas de l’Europe mais bien des Etats-Unis en pleine bataille commerciale avec la Chine, où se mêlent pressions, interdictions, augmentation des tarifs douaniers, et autres jeux de pouvoir.

A ces difficultés, s’ajoutent celles que la Chine commence également à rencontrer avec des pays voisins.

De son côté, l’Inde a lancé un contre-projet intitulé « la route de la liberté ». Celui-ci s’appuie sur des routes maritimes moins onéreuses et davantage orientées vers le développement durable. Des paramètres qui ne font pas partie du projet chinois.

Les routes de la soie ou la spirale de l’endettement ?

En outre, ce projet est soupçonné par de nombreux économistes, d’être avant tout un moyen pour la Chine de déverser ses excédents sur des pays pauvres, invités à s’endetter auprès des banques chinoises pour construire des infrastructures parfois inutiles.

C’est ainsi que le Sri-Lanka, ne pouvant faire face à ses dettes envers la Chine, lui a cédé le port de Hambantok. D’autres pays sont d’ores et déjà tellement endettés qu’ils se retrouvent pris au piège des prêts chinois.

C’est pourquoi, le Fonds Monétaire International (FMI) a tiré le signal d’alarme, notamment avec le Pakistan et d’autres pays fragiles financièrement qui ne pourraient survivre à la spirale de l’endettement. Sa directrice générale, Christine Lagarde, souhaite que « les Routes de la Soie ne conduisent que là où c’est nécessaire » et qu’elles soient « vertes, faibles en carbone et durables pour le climat ».

Une opportunité financière probable et une menace pour l’environnement certaine

Les experts de l’environnement se sont exprimés dans une tribune publiée par Nature Sustainability [1]dans laquelle ils n’ont pas hésité à affirmer que ces nouvelles routes de la soie représentaient une véritable menace pour la biodiversité (fragmentation de l’habitat, pollution chimique, sonore et lumineuse). Ainsi en mai 2017, selon le Fond Mondial pour la Nature (WWF) le tracé des routes traverse le territoire de 265 espèces menacées (81 en danger et 39 en danger critique d’extinction).

Ajoutons à cela, les quantités gigantesques de matériaux et d’énergie nécessaires à la réalisation de ce projet et la production importante de gaz à effet de serre résultant d’une énorme fabrication de ciment et de béton. Pas sûr que l’impact environnemental ait été pris en compte dans le projet chinois.

Enfin, l’avenir nous dira si ces nouvelles routes de la soie sont des routes à sens unique ou à double sens.

[1] https://www.nature.com/natsustain/

lobbying8

Bonus

http://www.lejournalinternational.info/chine-ue-la-nouvelle-route-de-la-soie/

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/routes-de-la-soie-lagarde-insiste-sur-l-ecologie-et-la-dette-20190425

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/decryptage/les-nouvelles-routes-de-la-soie-le-projet-au-service-de-l-hegemonie-chinoise-20190326

https://trends.levif.be/economie/politique-economique/routes-de-la-soie-pekin-tisse-sa-toile-et-deroule-le-tapis-rouge/article-normal-1126335.html?cookie_check=1556177495

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/04/18/la-chine-cherche-un-second-souffle-pour-ses-routes-de-la-soie-en-afrique_5452210_3212.html

https://www.fondation-res-publica.org/Que-contient-precisement-le-programme-Une-ceinture-une-route-Quelle-est-l-ambition-politique-de-Xi-Jinping-a-travers-ce_a1140.html

https://www.usinenouvelle.com/editorial/avec-les-nouvelles-routes-de-la-soie-la-mondialisation-version-chinoise.N774024

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/03/23/malgre-l-inquietude-de-bruxelles-l-italie-rejoint-les-nouvelles-routes-de-la-soie-de-pekin_5440367_3234.html

https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/01/25/francoise-nicolas-la-chine-affirme-l-evidence-de-sa-place-au-centre-du-monde_5414746_3232.html